Stefdekarda

Stéphane André Pierre qui a choisi le surnom StefdeKarda est un photographe, designer graphique et entrepreneur de mode résidant au Sénégal. De ce nom et de ce pseudo, on entrevoit déjà les influences qui ont modelé son talent et forgé son caractère.

Stéphane naît et grandit dans une famille sérère à la culture prolifique allant de l’habillement à la musique. Au bas âge, il multiplie les visites et les séjours sur l’île de Fadiouth dont est originaire sa famille et on peut penser que les premières expériences au cœur de ces paysages époustouflants ont aiguisé très tôt un sens de capture de l’image.

StefdeKarda revendique aussi son appartenance à la ville de Dakar où il grandit. Capitale du Sénégal, à l’extrême ouest du continent africain, Dakar est la cité de toutes les rencontres où convergent plusieurs backgrounds. Au cœur de ce melting- pot, StefdeKarda fait ses armes, parcourt les artères et les ruelles, baigne dans le RnB contemporain, la vulgarisation des plateformes telles que Skyblog et l’émergence de la mode africaine.

La passion de la photographie s’intensifie en lui et motive de nombreuses discussions avec ses connaissances, notamment une avec un professionnel de l’image, qui va marquer Stefdekarda et le motiver plus que jamais à poursuivre sa découverte de la photographie et approfondir ses connaissances dans plusieurs sphères du graphisme. Il entre donc dans ce monde en intégrant Sup’Info, en 2012. Et dès le premier cours de photographie, il se fait remarquer par son professeur qui l’accuse d’avoir volé sa propre photo représentant un immense baobab surplombant une mare de nénuphars et croisé lors d’un voyage avec son père.

Galvanisé par ce nouveau canevas sur lequel il peut exprimer son talent, Stéphane aime pointer son objectif sur tout, sans distinction et aborde Dakar ou encore l’île aux coquillages, Fadiouth avec sa faune et sa flore, avec une approche originale et sensuelle. De par les émotions qu’elles symbolisent, ses photographies peuvent être qualifiées de simples, naïves ou fortes. Certaines sont riches d’enseignement et chargées de culture et d’histoire ou simplement porteuses de messages. Audacieux, il s’est fait connaître en détournant ses images et depuis, le jeune infographe-photographe a su imposer ses clichés.

Artiste dans l’âme, c’est une volonté de démarcation et de singularisation qui mène Stefdekarda vers la mode. Armé de son maigre bagage artistique à l’époque, il se lance, seul, dans la conception de tee-shirts au design hardi et ludique. L’idée lui en est venue lorsque le besoin de se sentir unique s’est fait ressentir et suite à une simple constatation : tous les jeunes de son âge s’habillaient de la même manière avec des marques venues d’ailleurs. Successivement, il va, ainsi, « créer » la marque A’S de la Perfection. Ludique et coloré, son univers estampille ses créations.

Appartenant à une famille à la fibre créative forte, Stéphane et sa sœur Angélique avec qui il forme un duo de choc, fondent en 2012 la marque AS de la Perfection qui deviendra plus tard Cheliel. Cette entreprise s’est donnée pour objectif, entre hommage au continent africain et africanisation de la mode moderne, de proposer à tout individu, à travers le monde, un vêtement ou un accessoire édité seulement en une pièce unique ou en une série très limitée et fait avec des tissus venus d’Afrique comme le pagne tissé qui raconte une histoire ; celle de toutes les personnes intervenues sur un modèle, mais aussi avec des textiles recyclés. Elle évolue depuis lors au fil des collections entre le Canada et le Sénégal et se démarque par des collaborations avec des artistes tels que :

Sous l’étendard de Cheliel, dont il est le gestionnaire Sénégal, Stefdekarda participe à plusieurs événements de mode tels que la Dakar Fashion Week et le Festimod et reçoit plusieurs distinctions dont le Top Francophone 35 Under 35 2019.

En 2013, Stéphane devient aussi correspondant Sénégal et photographe pour R Magazine, trimestriel on line et bilingue français/anglais prônant l’Art sous toutes ses formes. R Magazine ou la renaissance de l’Art se veut être le miroir de jeunes artistes connus ou « inconnus ». A travers des interviews, des portraits, des rencontres, … ce magazine présente des gens (extra)ordinaires croisés au détour d’une rue de Paris, de Montréal ou de Dakar mais également des individus qui excellent dans leur art, au quotidien. Il y apporte une touche particulière de par sa vision et son expérience originales.

Stéphane met aussi ses talents en tant que correspondant Afrique au service de VOLUP2 Magazine créé par Velvet d’amour, premier mannequin grande-taille à avoir infiltré le monde élitiste parisien de la Haute Couture, ce magazine veut encourager ses lectrices (et ses lecteurs) à se révéler dans toute leur « imperfection » et à devenir fières de leur corps dans sa magnifique intégralité. VOLUP2 est une célébration visuelle de la beauté ronde, associée à une volonté de renforcer l’estime de soi de ses lectrices.

Stéphane enchaîne dans sa vie professionnelle les expériences qui lui permettent de peaufiner son art, de s’engager dans des causes qui lui tiennent à cœur et de se tailler une place sur la scène artistique sénégalaise. Ainsi de 2011 à 2015 il est directeur artistique de Xippil Xole Studio , expérience à laquelle il associe la casquette de chargé de production de “Bien être” sur la chaîne Africa7 entre 2014 et 2015. Il s’engage ensuite pour 15 mois en tant que graphiste pour l’Agence de Nations Unies pour les Réfugiés au Sénégal.

Dans une fusion de deux de leurs passions qui sont le voyage et la gastronomie, le duo fraternel Stéphane et Angélique font voir le jour à Lekk Tukki en 2015 qui se veut être la matérialisation visuelle des voyages et de la bonne bouffe à travers un blog visuel sur Instagram.

Avec ses passions qui nourrissent  sa créativité sur le côté, Stéphane continue sa carrière professionnelle en tant que Designer Graphique et Photographe chez Bennett Africa depuis 2017. Le mode multitâche doit être un trait génétique chez la famille Diène, car tout comme ses sœurs, Stéphane est sur tous les fronts. Il allie à son “day job” et à la gestion des entreprises déjà à son actif les postes de Graphiste et Styliste chez Prince Art et le Groupe Futur Média qui est le premier dans sa catégorie au Sénégal, mais aussi en tant que Directeur Artistique chez DD Records et Graphiste de Aby’s Garden en 2021.

Le nouveau défi dans lequel se lance Stefdekarda en 2022 est la création de Sunshine Agency DK : une agence de communication 360 située à Dakar, qui a pour vocation d’accompagner ses clients tout au long de leurs projets de communication sur le web, dont il sera le Directeur Artistique après le lancement.

Enfin, loin des sentiers classiques et fort de ses collaborations avec de belles personnes telles que les artistes Astar, Aby Ndour, et sa muse Oumy Gueye; sans oublier le travail qu’il a fait pour de grandes entreprises, Stefdekarda poursuit sa route d’artiste multidisciplinaire avec ce côté angélique qui cache une lutte ardue pour son indépendance, le contrôle de son image autant que celui de sa production.